Imagine-erre

Post Scriptum :

Pin-sceaux, cool-heures et divers ailes-aimant servant aux « oeuvres d’âmes » se trouvent sous le préau de l’Encens-bleu …

Promis voyageurs, de tous ces reflets de rêve nous serons les gardiens follement attentifs et amoureux !!!

******************

Voyageur au coeur déjà éperdu, en accostant prends bien garde à la chouette qui saura t’envoûter de son regard vibrant et, en tentant quelques pas de plus …

Une fascinante vieille dame âgée de plus de quatre cents ans t’accueillera entre ses pierres. Ouvre-lui grand ton TOI …

Elle fleure si bon la rose, le jasmin, la bohême et …

l’Amour !

Elle parle et toute splendeur invisible aime à se perdre entre ses mots …

Mais n’entends-tu pas comme des rires d’enfants, là-bas, vers l’arbre à paroles, près de la cabane des p’tits loups ?

Cachez vite la malle aux trésors p’tits moussaillons !

Et du côté du « jarre-daim d’enfants  » … ça rit encore !

Mais on rêve aussi, beaucoup …

Au marais à grenouilles, le couchant est toujours superbe …

Et l’arbre aux yeux de chouette lui fait les yeux doux !

Il est peut-être temps pour toi de rencontrer le marchand de sable, en empruntant un incroyable sentier passant …

vers une rue-aile

le mur des poètes, le petit jardin des peintres et le mur aux mots doux

Des parfums d’errance …

un arbre à sons à nourrir

Et si tes paupières commencent à se fermer langoureusement, après la guitare ce sera à gauche ou en face, selon l’antre choisi …

Déjà le matin …. Le café embaume l’air comme une terre humide de forêt.

En attendant le soir avec ses parfums de camomille et de menthe fraîchement cueillies …

Et comme ici tout « est » et « se vit » selon, le petit déjeuner peut encore se prendre sous le préau, dans la pièce à vivre, près de l’âtre fou l’hiver …

ou dehors, les pieds exquisément pétris par l’herbe, le sable, les cailloux

Entre temps (et TANT) , tu auras peut-être réussi à inviter Monet

Un Monet qui se sera laissé insouciamment affranchir !

Je vois dans tes yeux le reflet d’un monde sauvage et ésotérique …

Que t’a donc dit ce loup ?

Il est un endroit, ici, dans ce jardin, où tu pourras cacher les mots qu’il t’a soufflés et que tu as secrètement recueillis …

Baptisée « Encens- bleu », la cabane, câble-âme, des pensées mendigotes, chanteuses d’étoiles ...

Crypte d’or, où les astres viennent lire, en douce, les légendes de la forêt …

De l’indéfini scintillant d’infini, à méditer entre vapeurs de sève et de féerie…

Et si, histoire de poursuivre le bercement des sens, tu allais prendre une petite douche à l’énergie solaire, en écoutant les tirades du lierre , les yeux constellés des rires de la peupleraie, en compagnie du papillon et du lézard accorte

Ou encore, antre-or, entre roses et lilas, si tu allais goûter aux suprêmes saveurs du bain que réchauffe la petite flamme antique !

Et peut-être, selon la fragrance du jour, auras-tu la chance de rencontrer

l’aigrette sur le rempart …

Ohé l’aigrette, connais-tu notre … hippochante ?

Mais, dis-moi l’hippochante, ne serais-tu pas entrain d’offrir un baiser à notre héron au loin ? Nous voilà témoins ravis et tendrement amusés d’une … étrange scène d’amour !

« Eh bien non ! » nous répondent la rose émue, la vieille chaise aux fleurs et le vent farfelu … »Ce sont nous les tout premiers témoins éblouis !!! »

A vos … antres-unisson !!!

P’tit bémol : L’autre hôte, sans qui la maison d’art et d’autres n’existerait qu’à moitié, a joué de toutes les plus mignonnes ruses pour ne pas figurer sur la photo ….!!!

Mais c’était omettre les trésors d’images de ma musette !

Je vous offre donc ici le privilège de le découvrir dans toute sa

poésie également …

Et, depuis, est-ce d’avoir beaucoup murmuré aux oreilles des

oiseaux … Il p’ose !!!

  • Notre capacité d’accueil est à présent de huit personnes, sans compter ( et même « conter » !) … tous nos oiseaux !!!

A bientôt, pour d’autres histoires !!!

En attendant, je t’invite à venir t’imprégner « plaine-aimant » de l’ambiance, aux encens de fête et de fraternité … C’est juste quelques pas plus bas !

Châle-heureuse-aimant : SAB-Lyse

5 réflexions au sujet de « Imagine-erre »

  1. SAB-Lyse Auteur de l’article

    Bonjour Marie !

    Tu n’as pas trouvé le petit message enroulé à la patte de l’aigrette ? Peut-être le vent l’aura-t-il emporté, le déposant là où il doit être, ou peut-être encore une main invisible l’aura laissé infuser dans une des multiples rivières d’étoiles de l’univers ….. Cette petite note est purement « imagine-erre », Marie !
    Pour toute information, j’aurai le plaisir de répondre directement par tél aux numéros indiqués.
    Châle-heureuse-aimant : Sabine/SAB-Lyse

    J’aime

    Répondre
  2. MALARDEAU

    Coucou Sabine !
    Merci à toi et à Patrick de m’avoir accueillie dans ce havre de paix.
    Quel beau voyage, de planète en planète,
    où tout coule de source.
    superlumineusement,
    chale-heureuse-aimant…
    Après tous ces partages, mon chemin s’éclaire et dévient plus fluide.
    A-tout maître cœur.
    🙌 Marie-Claude

    J’aime

    Répondre
  3. Nathalie

    Comment ne pas recommander ce lieu. Pour qui peut savourer le temps et l’humain, on fait ici la rencontre de cette bâtisse pleine de surprises et authentique. Passant de la poésie à l’art la nature le bois et les lumières, tout y est vie, création. Et authentique. Ça respire C’est beau et bon. Mais avec cette vieille dame de 400 ans on a des hôtes magiques et uniques. Du temps nous est consacré dans les échanges et partages. Patrick et Sabine reçoivent avec cœur et humilité dans le respect de chacun. Sentir la pierre ou le bois sous les pieds c’est une énergie magnifique. Le petit déjeuner copieux et fait maison de bons produits a ravi mes papilles chaque jour face à la splendeur de ce jardin. A proximité de nombreux sites, nos hôtes savent nous conseiller des merveilles.
    Pas assez de mots pour décrire cette expérience sauf allez-y, moi j y retourne très vite. C’est une famille qu’on rencontre dans la qualité de l’accueil et la chambre d’hôte. Les messages des chouettes résonnent le soir.
    Ici j’ai trouvé mon espace temps.
    Nathalie (le caillou du petit poucet)

    J’aime

    Répondre
  4. Thierry de Cacqueray

    Bonjour

    Ici le pèlerin du 14 Juillet, merveilleusement accueilli par Patrick et Sabine, marcheurs devant l’Eternel.

    Que dire de ces moments partagés fort intenses et trop courts … Une merveilleuse tarte aux mirabelles, une maison fraiche et pleine de trésors, véritable caverne d’Alibaba, des hôtes formidables de gentillesse, une parenthèse de bonheur dans une vie si riche et parfois lourde.

    Ca fait du bien de poser ses guêtres, se reposer ici.

    Merci Sabine et Patrick, je reviendrai vous voir promis

    Thierry

    J’aime

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s